Berger Belge : Son caractère et ses caractéristiques

Quels sont les caractéristiques du Berger Belge ?

  • Groupe : Chien de Berger
  • Taille : de 56cm à 66 cm
  • Poids : de 20 kg à 30 kg
  • Espérance de vie : 12 à 14 ans

ll existe 4 variétés de Bergers Belges :

  1. Le Malinoi, Berger Belge le plus connu à poil court (fauve)
  2. Le Groenendael, Berger Belge à poil long (noir)
  3. Le Tervueren, Berger Belge à poil long autres que noirs (fauve, gris ou sable)
  4. Le Laekenoi, Berger Belge à poil dur (frisé)

Le Berger Belge est athlétique, beau et conserve la capacité de travail pour laquelle il était à l’origine connu, ce qui en fait un excellent choix pour les compétitions d’agilité, de troupeau et d’obéissance.

Le Berger Belge allie la polyvalence d’un chien de travail à la douceur d’un compagnon de famille. Il fait un merveilleux chien de famille tant qu’il reçoit l’exercice dont il a besoin.

De tous les traits de cette race, l’énergie est en haut de la liste des éléments à prendre en compte avant de l’adopter. Le Berger Belge n’est pas une race qui aime paresser autour de la maison; c’est un chien de travail et a besoin d’un travail à faire. Les chiens de berger comme les Bergers Belges sont conçus pour chasser un troupeau de moutons toute une journée. Cet instinct ne disparaît pas simplement parce qu’ils vivent dans une maison familiale. Attendez-vous à lui donner au moins une heure d’exercice par jour. Le Berger Belge est très intelligent et a besoin de variété pour ne pas s’ennuyer. Ce n’est pas un bon choix pour les personnes qui travaillent de longues heures et n’ont aucun moyen d’exercer leur chien pendant la journée. S’il est laissé seul, il est susceptible de créer son propre divertissement – généralement quelque chose que vous n’aimerez pas et qui coûtera cher à réparer – ou à développer une anxiété de séparation .

Cette race de chien est se sent mieux dans les maisons avec un grand jardin clôturée. Leur héritage d’élevage fait des chiens de berger belges des chasseurs, et ils courront après les joggeurs, les cyclistes et les voitures s’ils ne sont pas contenus par une clôture.

Ce chien polyvalent a de nombreuses excellentes caractéristiques, mais il ne convient probablement pas à un propriétaire de chien pour la première fois. 

Histoire et Origine du Berger Belge 

Berger Belge

Le chien de Berger Belge, le Tervuren Belge, le Laekenoi et le Malinois Belge ont commencé comme quatre variantes locales d’une race, connue sous le nom de Berger Belge ou de Berger Continental. Le chien qui était l’héritier du nom de chien de Berger Belge était à l’origine connu sous le nom de variante Groenendael de la race. Comme tous les Bergers Belges, c’était un chien de ferme de travail censé garder le troupeau. Cette race différait des autres parce qu’elle avait un pelage assez long et noir.

En 1910, ces chiens ont été officiellement baptisés Groenendael après le chenil qui avait sélectivement élevé les chiens noirs depuis 1893 (juste après que les Bergers Belges aient été reconnus comme une race). À cette époque, la race avait acquis une certaine réputation en tant que chien policier et était déjà employée à ce titre en Amérique. Pendant la Première Guerre mondiale, ils ont continué à briller en tant que chiens de garde, messagers et même chiens de trait. C’est ici qu’ils ont attiré l’attention du public, et ils ont rapidement joui d’une bonne popularité après la guerre.

En 1959, les quatres races de Berger Belge ont été divisées en races distinctes, le Groenendael étant par la suite connu sous le nom de chien de berger belge. Avec leur pelage noir chatoyant, ce sont les plus frappantes des races belges, et ce fait, avec leurs capacités polyvalentes, leur a valu de nombreux supporters fidèles.

Pendant la Première Guerre mondiale, ils transportaient des messages et tiraient des chariots d’ambulance et de mitrailleuses. Leur popularité aux États-Unis a augmenté après la guerre et le Belgian Sheepdog Club of America a été formé en 1919. L’ère de la dépression a eu un impact sur leur nombre, mais ils ont servi de chiens de guerre pendant la Seconde Guerre mondiale, et l’intérêt pour eux s’est progressivement augmenté depuis ce temps.

Caractère et Personnalité du Berger Belge

Malinois

Le Berger Belge est aimantloyal et énergique, mais peut aussi être timide, sensible et volontaire. Lorsque vous mettez du temps, des efforts et de l’énergie en lui, il vaut bien plus qu’un simple chien de travail.

Le Berger Belge est intelligentcourageuxalerte et dévoué à sa famille. Il est décrit comme toujours en mouvement lorsqu’il n’est pas sous commandement. Ses capacités d’observation font de lui un excellent chien de garde, mais son héritage d’élevage le rend naturellement méfiant envers les étrangers. S’il n’est pas correctement formé et socialisé cette méfiance peut conduire à un comportement agressif. Un chien de Berger Belge bien socialisé et formé est un protecteur confiant de sa tribut et n’attaque pas sans raison. Il est affectueux et amical avec les gens qu’il connaît, en particulier les membres de sa famille. Il demande également leur temps et leur attention. Cette race n’aime pas être laissée seule; il veut faire des choses avec sa famille. Il a besoin de beaucoup de stimulation mentale sous forme d’entraînement et de jeu, en particulier avec des jouets de puzzle, ainsi que des jeux interactifs et des jeux de récupération.

Ce tempérament de Berger Belge idéal n’est pas le fruit du hasard. Il est affecté par un certain nombre de facteurs, notamment l’hérédité, la formation et la socialisation. Les chiots avec un bon tempérament sont curieux et enjoués, prêts à approcher les gens et à être tenus par eux. Choisissez le chiot équilibré, pas celui qui bat ses compagnons de portée ou celui qui se cache dans le coin. Une timidité excessive peut être un problème dans cette race, alors ne choisissez jamais un chiot craintif, même s’il suscite des sentiments de protection de votre part.

Rencontrez toujours au moins l’un des parents – généralement la mère est celle qui est disponible – pour vous assurer qu’ils ont un tempérament agréable avec lequel vous êtes à l’aise. Rencontrer des frères et sœurs ou d’autres parents des parents est également utile pour évaluer à quoi ressemblera un chiot quand il grandira.

Comme tous les chiens, les chiens de Berger Belges ont besoin d’une socialisation précoce – exposition à de nombreuses personnes, images, sons et expériences différentes – lorsqu’ils sont jeunes. La socialisation permet à votre chiot Berger Belge de grandir pour devenir un chien bien équilibré. L’inscrire dans un club canin est un bon début. Inviter des visiteurs régulièrement et l’emmener dans des parcs très fréquentés, des magasins qui autorisent les chiens, des promenades tranquilles pour rencontrer des inconnus l’aidera également à perfectionner ses compétences sociales.


Le Berger Belge avec des Enfants et autres animaux domestiques

Malinois et autre animaux
Aimant
 et fidèle, le Berger Belge protégera toujours les membres de sa tribu, mais il est important que les parents surveillent le jeu lorsque les enfants voisins sont dans les parages. Le Berger Belge peut prendre le bruit et la bonne humeur du jeu comme une agression et essayer de mordiller les amis de votre enfant. Avec une supervision et des corrections appropriées, vous pouvez lui apprendre que ce comportement n’est pas approprié. Les chiens de Berger Belges sont adorables avec les enfants lorsqu’ils sont élevés avec eux dès leur plus jeune âge ou lorsqu’ils sont socialisés avec eux à un âge précoce.

Ils peuvent bien s’entendre avec les autres chiens et chats s’ils sont élevés avec eux, bien qu’ils puissent avoir des problèmes avec des animaux étranger qui viennent sur leur propriété. Ils adorent chasser – cet instinct de troupeau encore! – les chats qui tiennent bon s’en sortiront probablement mieux que ceux qui tournent la queue et courent.

Alimentation du Berger Belge 

Tervueren.jpg

Quantité quotidienne recommandée pour le Berger Belge : 2 à 3 tasses de nourriture sèche de haute qualité par jour, divisées en deux repas.

REMARQUE : La quantité de nourriture que votre chien adulte mange dépend de sa taille, de son âge, de sa corpulence, de son métabolisme et de son niveau d’activité. Les chiens sont des individus, tout comme les humains, et ils n’ont pas tous besoin de la même quantité de nourriture. Il va presque sans dire qu’un chien très actif aura besoin de plus qu’un chien qui reste sur le canapé.

La qualité de la nourriture pour chien que vous achetez fait également une différence.

Mesurez la nourriture de votre chien afin de le gardez en bonne forme en le nourrissant deux fois par jour plutôt que de laisser de la nourriture toute la journée. Cela évitera que votre chien soit en surpoids.

Pour savoir si votre chien est en surpoids, tout d’abord, regardez-le. Vous devriez pouvoir voir sa taille naturel. Placez ensuite vos mains sur son dos, les pouces le long de la colonne vertébrale, les doigts écartés vers le bas. Vous devriez pouvoir sentir mais pas voir ses côtes sans avoir à appuyer fort. Si vous ne pouvez pas, il a besoin de moins de nourriture et de plus d’exercice.

Problèmes de santé du Berger Belge

Malinois en bonne santé

Lorsque vous recherchez un chien, l’une des premières choses à faire est de vous renseigner sur les problèmes de santé courants de la race afin de comprendre quels problèmes peuvent survenir. Il n’y a aucune garantie que votre chien souffrira de ces problèmes mais certaines races sont plus sensibles que d’autres.

Le chien de Berger Belge est une race d’étude, robuste et ont tendance à être des chiens en bonne santé. Ils ont une espérance de vie moyenne de 12 à 14 ans et ont un excellent bilan pour être des chiens en très bonne santé. Les propriétaires de ces chiens doivent noter que les chiens de Berger Belges sont particulièrement sensibles à l’anesthésie en cas de nécessité d’une intervention chirurgicale. Leurs oreilles doivent être vérifiées régulièrement pour détecter tout signe d’infection et les dents doivent être brossées régulièrement.

  • Dysplasie de la hanche
  • Dysplasie du coude
  • Épilepsie
  • Atrophie progressive de la rétine (ARP)
  • Tumeurs et cancers
  • Sensibilité à l’anesthésie
  • Hypothyroïdie

Voici plus en détail, les 3 maladies les plus connu chez le Berger Australien :

Dysplasie de la hanche chez le Berger Belge

Il s’agit d’une maladie héréditaire dans laquelle le fémur ne s’insère pas parfaitement dans la cavité pelvienne de l’articulation de la hanche. La dysplasie de la hanche peut exister avec ou sans signes cliniques. Certains chiens présentent des douleurs et des boiteries sur une ou les deux pattes arrière. À mesure que le chien vieillit, l’arthrite peut se développer. Le dépistage aux rayons X de la dysplasie de la hanche est effectué par la Fondation orthopédique pour les animaux ou le programme d’amélioration de la hanche de l’Université de Pennsylvanie. Les chiens atteints de dysplasie de la hanche ne doivent pas être élevés. Demandez à l’éleveur la preuve que les parents ont été testés pour la dysplasie de la hanche et se sont révélés exempts de problèmes.

Dysplasie du coude chez le Berger Belge

Il s’agit d’une maladie héréditaire commune aux chiens de grande race. On pense que cela est causé par des taux de croissance différents des trois os qui composent le coude du chien, ce qui provoque une laxité des articulations. Cela peut entraîner une boiterie douloureuse. Votre vétérinaire peut recommander une intervention chirurgicale pour corriger le problème ou des médicaments pour contrôler la douleur.

Sensibilité à l’anesthésie chez le Berger Belge 

Les races de troupeaux comme le Berger Belge ou encore le Berger Australien sont souvent nées avec une mutation génétique du gène ABCB1 qui provoque l’accumulation de certains médicaments (y compris les agents d’anesthésie) dans le cerveau. Cela peut entraîner une sédation excessive et une dépression respiratoire. Cette race de chien sont plus sensibles à l’anesthésie simplement en raison de leur taille – le dosage est très délicat. Toute race qui a des problèmes de coagulation sanguine ou une prédisposition à la cardiomyopathie dilatée peut également être extrêmement sensible à l’anesthésie.

Soins et toilettage du Berger Belge

berger belge noir

Le Berger Belge est une race à double pelage. La couche de finition est abondante avec des poils longs et raides qui sont modérément durs au toucher, jamais raides ou soyeux. Le sous-poil doux et dense offre une protection contre les intempéries et varie en épaisseur en fonction du climat dans lequel vit le Berger Belge.

Les poils sont courts sur la tête, à l’extérieur des oreilles et sur la partie avant des jambes. Des touffes de poils protègent l’ouverture de l’oreille. Les poils sur le reste du corps sont longs et comprennent des poils longs et abondants – appelés collier – autour du cou, ce qui est le plus visible chez les mâles; une frange de poils longs descendant à l’arrière des pattes avant et arrière des cuisses, et des poils longs, lourds et abondants sur la queue. Comme dans la plupart des espèces, le mâle a plus de pelage que la femelle.

Attendez-vous à passer 15 à 20 minutes par semaine à brosser ce pelage pour éliminer les poils morts et éviter les noeuds ou les enchevêtrements. Si vous faites cela, vous ne devriez pas avoir beaucoup de poils lâches dans votre maison, surtout si vous complétez le brossage hebdomadaire par un brossage quotidien rapide d’une minute ou deux. Les outils de toilettage qui vous seront utiles comprennent une brosse à épingles de taille moyenne pour les poils longs, une brosse à fil pour les chiots et sur les zones du corps aux poils plus courts, un râteau de toilettage pour éliminer les poils qui tombent et un peigne à tapis pour les enlever. 

Comme la plupart des chiens à double pelage, les chiens de Berger Belges perdent leur poils toute l’année avec au moins un mue plus importante par an en fonction du climat dans lequel ils vivent. Pour que la période de mue se termine plus rapidement, donnez un bain chaud ou deux pour aider la perte de poils et brossez-le plus fréquemment. Certaines personnes conservent la fourrure et la font filer pour en faire des pulls ou d’autres vêtements.

D’autres besoins de toilettage incluent l’hygiène dentaire et le soin des ongles. Brossez les dents de votre Berger Belge au moins deux ou trois fois par semaine pour éliminer l’accumulation de tartre et les bactéries qui s’y cachent. Le brossage quotidien est encore mieux si vous souhaitez prévenir les maladies des gencives et la mauvaise haleine.

Coupez les ongles régulièrement si votre chien ne les usent pas naturellement. Si vous pouvez les entendre grincer sur le sol, ils sont trop longs. Des ongles courts et bien taillés gardent les pattes du chien en bon état et empêchent qu’il vous lacère les jambes lorsqu’il saute avec enthousiasme pour vous saluer.

Commencez à habituer votre chien de Berger Belge à être brossé et examiné quand il est chiot. Manipulez ses pattes fréquemment – les chiens sont sensibles aux pieds – et regardez à l’intérieur de sa bouche et de ses oreilles. Faites du toilettage une expérience positive remplie d’éloges et de récompenses, et vous préparerez le terrain pour des examens vétérinaires faciles et d’autres manipulations lorsqu’il sera adulte.

Pendant que vous toilettez votre chien, recherchez des plaies, des éruptions cutanées ou des signes d’infection tels que rougeur, sensibilité ou inflammation de la peau, des oreilles, du nez, de la bouche et des yeux, et des pieds. Les oreilles doivent sentir bon, sans trop de cire ou de crasse à l’intérieur, et les yeux doivent être clairs, sans rougeur ni écoulement. Votre examen hebdomadaire minutieux vous aidera à détecter rapidement les problèmes de santé potentiels.

Doggy & Co boutique 

 
 
 

Afin de maintenir votre animal en forme, n’hésitez pas à visiter notre boutique, vous y trouverez jouets pour chien, colliers, harnais et pleins d’autres accessoires pour chien.

Retrouvez également notre article sur le Top 10 des races de chien préférés des Français en 2020

Autres articles qui nous vous recommandons :

 

Laisser un commentaire